Les nouvelles technologies au service du maintien à domicile

Le 2 décembre dernier, le Réseau Rural Auvergne et le Conseil général de l’Allier ont organisé en partenariat un colloque sur la thématique des usages des nouvelles technologies au service du maintien à domicile des personnes âgées.

L’organisation de ce colloque fait suite aux besoins exprimés par le groupe TIC et services aux populations du Réseau Rural, notamment par les élus des territoires ruraux auvergnats où la problématique du maintien à domicile est forte et les besoins toujours croissants.

L’objectif était de montrer comment les nouvelles technologies peuvent répondre aux enjeux liés au vieillissement de la population, à la préservation de l’autonomie des seniors ou encore au manque de professionnels de santé en milieu rural…
Ainsi, tout au long de la journée se sont succédés des témoignages auvergnats mais aussi de la Creuse ou encore de l’Isère, pour répondre aux questionnements des porteurs de projets TIC dans le domaine du maintien à domicile, tant sur le volet juridique que méthodologique, pour le développement de projets en Auvergne.

Le matin, l’Agence Régionale de Santé, le Groupement de Coopération Sanitaire SIMPA et le Centre Local d’Information et de Coordination Amage ont expliqué dans quelles mesures ils peuvent soutenir les porteurs de projets dans leur démarche.

Après une introduction générale sur l’état actuel de l’utilisation des gérontechnologies, l’après-midi a été consacré à la présentation d’expériences innovantes et concrètes pouvant inspiré élus et professionnels auvergnats. A travers la présentation du PER domotique et santé de Guéret dans la Creuse, les participants ont pu voir comment la domotique peut être un atout au service de la population et du développement économique du territoire. Un jeune interne en médecine a présenté les avantages de la télémédecine dans une Maison de Santé Pluridisciplinaire implantée en milieu rural. Une association grenobloise a montré qu’un ordinateur simplifié à écran tactile installé à domicile peut favoriser le lien social pour les personnes âgées. La présentation de la démarche TIC et santé « innovation pour l’autonomie » du Conseil général du Bas-Rhin à permis de voir comment une collectivité a intégré les TIC pour faire face au vieillissement de sa population.

Tout cela dans le but de transmettre les « bonnes pratiques » aux acteurs auvergnats…